Terrains offerts à nos membres Passeport Golf
Accueil / Non classé / Voyage de golf au Maroc

Voyage de golf au Maroc

Voyage de golf au Maroc
Votre évaluation

C’est sur le continent africain, plus particulièrement au Maroc qu’Accesgolf vous amène aujourd’hui afin de vous faire découvrir une nouvelle destination golf  en plein essor. Notre équipe s’est rendue sur place et vous fait part de ses découvertes.

Le Maroc, pays d’Afrique du nord où la deuxième langue parlée est le français vous séduira autant par la richesse de sa culture que la beauté de ses parcours. Q’il s’agisse de Rabat, Marrakech ou Agadir  nous avons pu apprécier chaque instant de ce voyage qui restera inoubliable.

Après une envolée de 6 heures sur Royal Air Maroc, c’est l’arrivée à l’aéroport Mohammed VI de Casablanca encore un peu engourdis par le manque d’exercice mais les yeux grands ouverts à découvrir tout ce qui se passe autour de nous.

Première étape Rabat, mais d’abord visite rapide de «Casa» comme on dit ici et de sa fameuse mosquée Hassan II qu’on dit l’une des plus grandes et des plus belles au monde. Mais le temps passe et Oussine notre guide et chauffeur, nous invite à monter à bord de notre véhicule pour le trajet vers Rabat notre première destination.

À tous ceux que l’aventure pourrait intéresser, je déconseille fortement la location de voiture pour leurs déplacements. La conduite automobile pourrait être périlleuse tant les us et coutumes sont ici bien différents de chez nous. Le taxi et les navettes pour la plupart des hôtels seront assurément des modes de transport plus sécuritaires et beaucoup moins stressants.

C’est à l’Amphitrite Palace que nous serons hébergés pour nos deux premières nuits en sol marocain. Hôtel 5 étoiles pleinement méritées avec ses chambres spacieuses et luxueuses, ses restaurants aux cuisines gastronomiques et son centre  Spa sans compter sa magnifique piscine et sa plage de mer

Notre premier match se jouera sur les allées du Club Royal Dar Es Salam de Rabat. Ce club possède 45 trous dont le magnifique parcours rouge, site de l’annuel Open du Maroc, tournoi regroupant les meilleurs joueurs du PGA Europe Tour. Il s’agit d’un terrain de championnat de classe internationale d’une longueur de plus de 6700 mètres (il vous faudra vous ajuster toutes les mesures sont métriques). À moins de jouer des tertres plus rapprochés, certains départs sont vraiment intimidants avec des obstacles infranchissables pour les moins longs frappeurs. Parcours magnifique avec des conditions exceptionnelles que nous avons parcouru pour vous en ramener des images.

Pour notre part nous avons joué le parcours bleu, qui sans avoir le prestige de son voisin, nous a particulièrement plu pour la quiétude de ses lieux. De style champêtre et bordé de bois parfois dense, les allées moyennement larges sont assez accessibles et bien que plusieurs trous soient assez techniques, le match restera intéressant pour tous les types de golfeurs. Les verts sont parfois très ondulés et cachent assez bien leur jeu. Heureusement les cadets, obligatoires dans tous les terrains que nous avons parcourus, vous adresseront de judicieux conseils… ne passez pas outre car vous pourriez très bien en payer le prix.

Bonne nuit de sommeil, petit déjeuner et en route pour notre prochaine étape: Marrakesh.

Le nom est déjà évocateur d’exotisme et d’histoires fantastiques et le site le lui rend bien. Quel dépaysement total ! Que le golf soit votre seul objectif de voyage ou non, je vous garantis que vous ne regretterez pas votre visite de la ville. Qu’il s’agisse de la grande place Jeema El Fna, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, avec ses restaurants en plein air, ses musiciens, ses danseurs,  ses charmeurs de serpents et sa foule dense et bigarrée, ou la Médina avec ses ruelles étroites et ses souks, ces marchés remplis de petites boutiques, qui grouillent d’activité.

Au départ trois clubs nous furent proposés : soit le Palmeraie, le Royal Marrakech et l’Amelkis et sur place on nous offrait d’en ajouter un autre nouvellement ouvert soit le Samanah.

C’est au Palmeraie Golf Palace que nous établirons domicile pour les cinq prochains jours. Quelles installations ! De la réception où l’on vous offre le thé à la menthe dans la plus pure tradition marocaine aux chambres superbement bien décorées en passant par tous ses restaurants et son centre Spa, Le Palmeraie Palace est l’endroit idéal.

À tout seigneur tout honneur, le Palmeraie sera notre premier défi. Quel magnifique terrain de type links, conçu par Robert Trent Jones! Ce parcours avec ses allées ondulées et parfois assez accidentées et des paysages à couper le souffle séduira même les plus capricieux; 18 trous de ravissements et de challenge constant. Qu’il s’agisse d’une longue normale 5 avec un vert bien protégé ou d’une normale 3 où l’obstacle d’eau est très présent, chaque coup doit être analysé en fonction de celui à venir. Les verts assez réceptifs absorbent bien les coups en hauteur et permettent aux meilleurs d’y aller d’effets rétro intéressants.

Lors de notre passage nous y avons rencontré Stéphane Talbot, un pro bien de chez nous,   surintendant du terrain depuis quelques années qui nous a fait visiter le tout nouveau troisième 9 qui ajoutera de l’attrait au complexe et permettra d’accueillir un plus grand nombre de golfeurs.

Petit conseil … tentez de jouer assez tôt le matin car le soleil et la chaleur pourraient en incommoder certains.

Prochaine escale, l’Amelkis. Ce club tient son nom de la reine d’une tribu Berbères. Il  a beaucoup à offrir aux golfeurs de tous calibres. De son chalet à l’architecture typiquement marocaine, vous serez renversés par les vues fantastiques qui par temps clair vous permettent de vous élancer avec comme toile de fond l’Atlas, importante chaîne de montagnes africaine. Obstacles d’eau parfois sournois, trappes de sable rouge, allées souvent très vallonnées sans compter les verts toujours bien protégés ; 18 trous de pur délice que ceux que nous avons pu parcourir parmi les 36 que compte le complexe.

Parcours très technique que nous aurions aimé jouer de nouveau pour mieux en apprécier toutes les subtilités. Gens très accueillants, ambiance intéressante et conditions de jeu sans reproche font de celui-ci aussi un incontournable de la région.

Pour la troisième ronde de notre séjour à Marrakech, nous nous sommes offerts le Club Royal de Marrakech. Les premiers 9 trous de ce prestigieux club furent inaugurés en 1923 ce qui en fait le plus vieux du Maroc. Réaménagé en 1993 avec l’ajout d’un deuxième 9, c’est en 2008 qu’on complète la construction du troisième 9 pour en faire le complexe que l’on connaît aujourd’hui. Ce parcours, probablement le plus champêtre des parcours que nous avons eu la chance de jouer se démarque lui aussi à sa façon. Hôte de la réputée académie de golf Leadbetter, permettant à ceux qui le désirent d’obtenir des conseils de professionnels chevronnés pour améliorer leur technique.

Que vous jouiez le Ménara, le Koutoubia ou l’Agdal chacun de ses neuf trous forts de sa personnalité propre vous séduira à coup sûr. Plus plat que ses voisins, le Royal Marrakech n’en reste pas moins un challenge de tous les instants et ce même pour le golfeur le plus averti. Faites vous surprendre à frapper votre balle au moment où les haut-parleurs de la mosquée la plus près font entendre l’appel à la prière de l’Iman que vous accepterez  plus facilement que la quinte de toux ou le chuchotement de votre partenaire de partie. Encore une fois, vous serez sous le charme de cette flore abondante qu’il s’agisse de palmiers, d’eucalyptus, de Cyprès et j’en passe. Bien entourés de cette nature, soyez attentifs car le moindre écart pourrait vous coûter cher. Ses verts difficiles et bien protégés rendront vos normales et vos oiselets que plus gratifiants. S’il y a un endroit où votre cadet peut rendre votre ronde des plus intéressantes, c’est bien ici et… encore une fois ne vous fiez pas à votre instinct, fiez-vous plutôt à son expérience, vous verrez il connaît son affaire.

En prime d’un voyage déjà fabuleux, on nous offre de jouer le nouveau joyau golfique du Maroc, le Samanah. Et quelle façon de terminer notre visite de la région de Marrakech.  Pièce maîtresse d’un complexe qui comptera plus de 500 luxueuses villas, ce parcours dessiné par Jack Nicklaus, en donnera aux joueurs de tous niveaux pour leur argent. Des plus moderne, ce 18 trous bien qu’un peu plus permissif s’avèrera pour tous un challenge parfois enivrant. Lors de notre passage bien que la construction de la majorité des habitations qui longeront ses allées ne fût terminée, nous avons été à même de nous faire une bonne idée de ce que le projet offrira lorsqu’il sera complété. De ses larges allées de Bermuda grass à ses verts de Bent, Jack Nicklaus s’est surpassé pour créer ce complexe de qualité internationale.

Construit en zone semi désertique, ce parcours est un défi au génie humain par sa réalisation. Lorsqu’à pleine maturité dans quelques années, il deviendra à coup sûr une destination à faire rêver tous les amateurs de la petite pilule blanche.

Au revoir Marrakech… destination Agadir. Ousssine nous avait bien prévenus que le trajet ne serait pas de tout repos et il avait raison. Des passes de montagnes où la route ne permet aucun dépassement aux véhicules les plus incongrus que vous puissiez imaginer, tout nous a gardé sur le qui-vive chemin faisant. Coups de klaxon par-ci, dépassements par-là…quelle aventure pour finalement arriver à destination.

Agadir, station balnéaire par excellence du Maroc avec ses hôtels et ses «resorts » tout au long de ses kilomètres de plage, compte aussi quelques parcours paradisiaques pour le golfeur en vacances.

C’est au superbe Tikida Palace que nous avons été accueillis pour les 3 derniers jours de notre séjour. Quel endroit extraordinaire avec ses chambres plus que spacieuses avec patios extérieurs individuels et que dire de sa cour intérieure où la beauté des lieux s’ajoute au calme et à la sérénité. Un endroit de tout repos pour ceux qui recherchent paix et tranquillité après une journée passée sur les links.

Notre excursion comptera deux parties à Agadir soit aux clubs des Dunes et du Soleil comptant tous les deux 27 trous et qui font partie d’un site qui en comptera 81 lorsque le club de l’Océan aura complété son projet d’agrandissement.

Petit déjeuner et transport en voiturette à partir de l’hôtel jusqu’aux Dunes et nous voici maintenant prêts pour notre sixième des 7 rondes prévues. Comme tous les autres parcours que nous avons joués on nous assigne nos cadets et c’est un départ. Parcours des plus intéressant par ses obstacles d’eau nombreux et ses trappes de sable bien placées. Les différents jalons de départ permettent aux joueurs de tous calibres d’apprécier leur match. Les allées sont larges et permettent certains écarts mais attention aux abus car à trop vouloir en faire certains en paieront sûrement le prix. Des verts en excellentes conditions mais parfois difficiles à lire rendront le défi encore plus grand.

Pour notre dernière journée, c’est au club du Soleil que nous étions conviés. Un autre délice que le parcours qu’on nous propose aujourd’hui. Dénivellations importantes de certaines allées qui des tertres de départ, vous donnent des points de vue époustouflants. Un peu plus technique que son voisin, Le Soleil est aussi parsemé de plusieurs obstacles d’eau qui en feront rager plus d’un, croyez-moi. Des verts de dimensions très respectables mais parfois capricieux qu’il vous faudra apprivoiser, mais un conseil, suivez bien les indications de votre cadet…  cela vous fera sauver plusieurs coups. Un dernier roulé et voilà c’est la fin de notre excursion golfique en sol marocain.

Un dernier souper qui comme tous ceux qui l’ont précédés s’avèrera un vrai festin avant une bonne de sommeil pour nous permettre d’être en forme pour le voyage de retour. Départ de l’aéroport d’Agadir, escale à Casablanca  avant d’arriver à Montréal, la tête pleine de souvenirs impérissables.

En rétrospective, mes compagnons et moi-même avons été à même de constater tous les efforts des intervenants marocains à faire de leur pays une destination golf intéressante pour tous les types de golfeurs qu’il s’agisse des plus chevronnés aux moins expérimentés et ils y sont arrivés. En plus de beaux parcours, d’un choix d’hébergements impressionnants et abordables pour la plupart des budgets, le Maroc offrira à tous beaucoup plus qu’une simple destination sportive. Ses sites historiques, son exotisme, « son night  life », sa culture et le fait qu’on y parle couramment le français devraient nous inciter à le considérer comme une destination qui ne demande qu’à être découverte.

Bon voyage, belles découvertes et surtout….. bon golf!

About Accès Golf

Voir aussi

Voyage de golf à Cuba

Voyage de golf à Varadero 25 octobre 2017

Voyage de golf à Varadero 25 octobre 20174 (80%) 7 votes Voyage de golf à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à nos ALERTES RABAIS!

Soyez les premiers à être informés des plus beaux rabais de golf du Québec!